Comptabilité, transport, téléphonie... les plateformes coopératives tissent leur toile

16 photos

Entrepreneurs trentenaires, déçus par la tournure très mercantile des acteurs historiques du numérique, ils se sont lancés dans l’aventure de l’économie sociale et solidaire. Enfants de la crise de 2008, pour eux, la performance ne se mesure pas dans la rentabilité ou l’accumulation de richesses, mais plutôt dans l’acceptation d’une juste fiscalité, de conditions de travail correctes, d’horizontalité, de non-divulgation des données personnelles et de préoccupation écologique.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

  1. Patrick Artinian

    Label Emmaüs (e-commerce). Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis), 27 janvier 2021. Fondé en 2016, Label Emmaüs est une société coopérative d’intérêt collectif (Scic), qui emploie une trentaine de personnes. Cette plateforme multivente du e-commerce regroupe 650 sociétaires, vendeurs, salariés, acheteurs, qui détiennent au moins une part à 20 euros. Tous peuvent récupérer leur capital s’ils souhaitent quitter l’entreprise, mais aucun ne peut espérer un quelconque dividende.

    « Le dividende des actionnaires, c’est notre impact social et environnemental », revendique Maud Sarda, cofondatrice et directrice de la coopérative. La Scic prend racine dans le réseau Emmaüs. « On n’a pas embauché des bac + 5 pour faire de la vente en ligne, ce sont les compagnons, les gens en insertion dans nos structures qui gèrent leurs boutiques en ligne de A à Z. Tout le fruit de notre travail est réinvesti dans la coopérative », reprend Maud Sarda. 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers portfolios

Portfolio — 16 photos
par Photos et textes Isabelle Eshraghi
Portfolio — 10 photos
par Photos Steven Wassenaar Textes Alexia Eychenne
Portfolio — 13 photos
par Photos Yulia Nevskaya Textes Estelle Levresse
Portfolio — 9 photos
par Antton Rouget, Sarah Brethes et Valentine Oberti

À la Une de Mediapart

Journal — France
Soupçons d’emploi fictif : une vice-présidente du RN visée par une enquête du Parquet européen
Selon nos informations, une série de perquisitions est en cours lundi 5 décembre, visant deux élus RN, dont Edwige Diaz, vice-présidente du parti, dans le cadre d’une enquête du Parquet européen. La justice se penche sur des soupçons d’emploi fictif, lorsque la députée était assistante parlementaire européenne en 2018-2019.
par Marine Turchi
Journal — International
Ukraine : la guerre, « un puissant accélérateur » pour les droits LGBT+
Depuis le début de l’invasion russe, de plus en plus de soldats ukrainiens portent publiquement les revendications des personnes LGBT+, en particulier la demande d’une union civile entre partenaires du même sexe. L’enjeu, en temps de guerre, est capital. Des hommes et des femmes meurent au combat, sans que leurs proches ne puissent revendiquer aucun droit sur leur corps.
par Mathilde Goanec
Journal — France
L’animateur de CNews Jean-Marc Morandini condamné à un an de prison avec sursis pour corruption de mineurs
Jugé pour corruption de mineurs sur deux jeunes de 15 ans et un autre de 16 ans, l’animateur de CNews a été condamné lundi à un an de prison avec sursis.  
par David Perrotin
Journal — International
Rentrer ou pas à Futaba, près de Fukushima : le dilemme des anciens habitants
La dernière des 11 municipalités évacuées en 2011 à proximité de la centrale nucléaire de Fukushima accueille de nouveau des habitants sur 10 % de son territoire. La levée de l’interdiction de résidence, présentée comme un pas vers la reconstruction, ne déclenche pas l’enthousiasme.
par Johann Fleuri