En Ethiopie, aux portes de la famine

15 photos

La corne africaine connaît sa troisième année de sécheresse consécutive. En mars dernier, les Nations unies ont sonné l’alarme, estimant que « plus de 20 millions de gens souffraient de la faim et de la famine » au Soudan du Sud, au Nigeria, en Somalie et au Yémen. Située dans cette région, l’Éthiopie est aussi touchée. Dans ce pays, depuis le début de l’année, il n’est tombé que 15 % des pluies attendues, ce qui a plongé la région Borana (au sud) et la région Somali (au sud-est) dans une grave crise économique et alimentaire qui peut mener à la famine : les familles voient leurs économies disparaître et ne peuvent plus acheter les aliments de base.

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

  1. © Jonathan Fontaine / Hans Lucas

    20 mars 2017, près du village de Dambi, zone Borana, région Oromia, Éthiopie. Un homme tente de relever sa vache qui vient de tomber, trop faible pour continuer. Pendant la journée, les tribus partent avec leur troupeau pour trouver de la nourriture. Les vaches trop faibles meurent sur la route.

  2. © Jonathan Fontaine / Hans Lucas

    15 mars 2017, village Dokole, zone Borana, région Oromia, Éthiopie. La corne d’Afrique est très affectée par le changement climatique. L’Éthiopie fait maintenant face à sa troisième année consécutive de sécheresse et les tribus pastorales qui dépendent du climat en paient le prix fort.

    Lire aussi nos précédents articles :

  3. © Jonathan Fontaine / Hans Lucas

    15 mars 2017, près du village Dokole, zone Borana, région Oromia, Éthiopie. Eidala et ses petits enfants souffrent de malnutrition. Cette famille a perdu la quasi-totalité de son bétail récemment et elle ne peut plus acheter la nourriture de base. Eidala essaie de nourrir les enfants de maïs le soir et, quant à elle, ne mange que tous les deux jours.

  4. © Jonathan Fontaine / Hans Lucas

    27 février 2017, village Kalo, Borena Zone, Oromia région, Éthiopie. Kella, 22 ans, a été abandonnée par son mari. Il y a deux semaines, n’ayant plus rien à manger et bien qu’étant enceinte, Kella est partie couper du bois illégalement, en pleine nuit, avec deux autres femmes. Elle a accouché au milieu des troncs. Le bébé et Kella ont miraculeusement survécu. Le village fait de son mieux maintenant pour s’occuper d’eux.

  5. © Jonathan Fontaine / Hans Lucas

    15 mars 2017, près du village Dokole, zone Borana, région Oromia, Éthiopie. Le maïs est la seule nourriture que les tribus pastorales mangent le soir. Les plus affectés par la malnutrition sont les enfants et les personnes âgées.

  6. © Jonathan Fontaine / Hans Lucas

    20 mars 2017, village de Darito, zone Borana, région Oromia, Éthiopie. Un père et ses enfants mangent du maïs. C’est leur seul repas de la journée.

  7. © Jonathan Fontaine / Hans Lucas

    15 mars 2017, près du village Dokole, zone Borana, région Oromia, Éthiopie. Une école catholique donne un repas aux enfants des villages environnants.

  8. © Jonathan Fontaine / Hans Lucas

    15 mars 2017, près du village Dokole, zone Borana, région Oromia, Éthiopie. Des femmes remplissent d’énormes jerrycans d’eau au seul puits situé à 15 kilomètres du village. Malgré des conditions de vie rendues très difficiles par la sécheresse, ce puits est aussi un lieu de rassemblement, d’échanges et de conversations en dehors du village.

  9. © Jonathan Fontaine / Hans Lucas

    10 mars 2017, village de Dadaim, zone Borana, région Oromia, Éthiopie. Ce père de sept enfants a peur pour sa famille. Il a perdu beaucoup de bétail et ne sait pas comment faire face.

  10. © Jonathan Fontaine / Hans Lucas

    20 mars 2017, près du village de Dambi, zone Borana, région Oromia, Éthiopie. Après trois heures de marche sous un soleil brûlant, un père et son fils coupent les feuilles d’un arbre pour nourrir leur troupeau.

  11. © Jonathan Fontaine / Hans Lucas

    26 février 2017, village Darito, zone Borana, région Oromia, Éthiopie. Dans une église protestante, des éleveurs prient pour le retour de la pluie. Le Borana est principalement soumis à une religion traditionnelle appelée Qalla. En se mélangeant aux traditions, le protestantisme, le catholicisme et l’islam se sont aussi installés dans la région. 

  12. © Jonathan Fontaine / Hans Lucas

    16 mars 2017, village Dokole, zone Borana, région Oromia, Éthiopie. Ces deux prédicateurs ont annoncé que la pluie allait venir dans les trois jours. L’un dit lire dans les intestins d’animaux et l’autre dans les étoiles. Malheureusement, aucune pluie n’est tombée trois jours plus tard.

  13. © Jonathan Fontaine / Hans Lucas

    15 mars 2017, village Dokole, zone Borana, région Oromia, Éthiopie. Sans culture, sans verdure, le bétail meurt tous les jours dans tous les villages du Borana. En perdant leurs bestiaux, les tribus pastorales perdent leur revenu. Elles font maintenant face à la faim et à la malnutrition.

  14. © Jonathan Fontaine / Hans Lucas

    27 février 2017, village Darito, zone Borana, région Oromia, Éthiopie. La sécheresse rend particulièrement difficiles les conditions de vie des femmes et des très jeunes filles. Lina, 11 ans, vient de marcher six kilomètres seule dans ces zones arides pour ramener de l’eau à sa famille.

  15. © Jonathan Fontaine / Hans Lucas

    26 février 2017, village Darito, zone Borana, région Oromia, Éthiopie. Une jeune femme s’apprête à marcher dix kilomètres pour ramener de l’eau à son campement.

Nos derniers portfolios

Portfolio — 15 photos
par Photos Mahé Elipe Textes Caterina Morbiato
Portfolio — 7 photos
par Agence France-Presse et Justine Brabant
Portfolio — 11 photos
par Yael Martínez / Magnum Photos

À la Une de Mediapart

Journal — International
Derrière le triomphe annoncé de l’extrême droite, des élections aux multiples enjeux
Dimanche, les Italiens votent pour renouveler leur Parlement. Une élection décisive qui conclut une campagne morne mais pourrait porter l’extrême droite au pouvoir. Tour d’horizon des programmes et des enjeux. 
par Romaric Godin
Journal — France
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
Journal — International
L’Arabie saoudite soudoie des stars des réseaux sociaux pour attirer les touristes
Le royaume entend préparer l’après-pétrole grâce aux revenus du tourisme. Pour faire la promotion des trésors touristiques saoudiens, des influenceurs des quatre coins du monde affluent par avions entiers. Avec un objectif : montrer par leurs publications Instagram que le pays s’est ouvert. 
par Yunnes Abzouz
Journal — Écologie
Trois ans après Lubrizol, Rouen confie aux entreprises la prévention des risques industriels
Trois ans après l’accident de l’usine chimique, la métropole normande a mandaté une association d’industriels pour étudier les attentes de la population et former les élus. Une association de victimes dénonce un « McKinsey » de la pollution.
par Jade Lindgaard

Mediapart est actuellement en accès libre : profitez-en et faites-le savoir ! Découvrez tous nos contenus gratuitement C’est l’occasion pour celles et ceux qui ne nous connaissent pas de découvrir un journal totalement indépendant et sans publicité qui ne vit que de l’abonnement de ses lecteurs.
L’information est la première force sur laquelle nous devons compter. Une information de qualité, au service du public, soucieuse de l’intérêt général.
Articles, contenus vidéos, podcasts, enquêtes, dossiers... : découvrez-les et jugez par vous-même.
Si vous souhaitez nous soutenir et prolonger votre lecture après la période d’accès-libre abonnez-vous !

Soutenez-nous