Lot-et-Garonne : Tera, une utopie en marche

Par

Depuis 2015, à Tournon-d’Agenais, une soixantaine de personnes tentent d’inventer une alternative économique au système actuel. Plus qu’un écolieu, c’est un écosystème coopératif avec toute sa complexité que les acteurs de Tera rêvent de mettre en place. Trois grandes lignes se dégagent : une production agricole écologique, une monnaie locale et surtout la mise en place d’un revenu d’autonomie attribué à chacun « de la naissance à la mort ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Masquières (Lot-et-Garonne), ferme de Lartel, le 18 juillet. Tera est l’acronyme de « Tous ensemble vers un revenu d’autonomie ». Pour l’instant, l’expérience se décline en trois lieux distants d’une dizaine de kilomètres.

    D’abord la ferme de Lartel à Masquières (non loin du parc naturel des Causses du Quercy), lieu historique du projet, une ferme de 12 hectares offerte par un généreux sympathisant (qui a pris soin de stipuler dans le contrat qu’en cas de « crash global » de la société, il voulait y être recueilli). C’est le cœur névralgique de Tera, là où tout (ou presque) se passe : maraîchage, culture de la spiruline, permaculture, apiculture, cuisine, boulangerie, menuiserie, sans oublier l’accueil des visiteurs (photo) qui viennent certains week-ends afin de comprendre le projet et éventuellement s’en inspirer pour l’essaimer.

    Mais contrairement à un écolieu classique où les participants résident sur place, personne n’habite sur la ferme qui ne sert qu’à la production, les gens de Tera résidant généralement dans le village voisin de Tournon-d’Agenais où se trouvent aussi les bureaux et l’administration de la structure ainsi que l’épicerie ouverte en juin dernier.

    Troisième et dernière place du projet, le futur quartier rural de Trentels, un village voisin, qui devrait concentrer 9 millions d’euros d’investissement afin de bâtir une écoconstruction bois et paille et créer de l’activité et de l’habitat pour trente personnes. Le terrain de quatre hectares est déjà acheté, reste à construire.

Voir tous les portfolios