A Paris et Saint-Denis, la stupeur et le vide

Par

Tout au long de la journée de samedi, un calme lourd régnait autour des lieux touchés par les attentats. Des passants hébétés essayaient de comprendre, tandis que la capitale tournait au ralenti. Écoles, marchés, et de nombreux magasins sont restés fermés. Récit en images.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Rue de Charonne, samedi matin. Au n° 92 de cette rue, 19 personnes, selon les premières estimations, sont mortes vendredi soir.

Voir tous les portfolios