Quel travail ?! Manières de faire, manières de voir

Par

Travail et photographie ont une histoire commune. C'est au moment où la révolution industrielle se déploie que la photographie s'invente. Elle intervient alors pour documenter les outils, les machines, les entreprises, les gestes, mais aussi pour dénoncer les organisations inhumaines du travail. Alors que les formes d'emploi changent, que précarité et chômage sont indissociables d'une vie de travailleur, le Centre photographique d'Île-de-France a eu la bonne idée d'inviter 14 artistes autour d'une thématique : “Quel travail ? Manières de faire, manières de voir” (du 14 avril au 30 juin 2013 à Pontault-Combault, Seine-et-Marne) pour appréhender le regard de nos contemporains. Dans ce portfolio, chaque artiste présente une image de son travail, photographies, vidéos ou installations.

En partenariat avec :

Mots-clés

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. Allan Sekula, Travailler plus pour gagner plus, 2008. Tirage chromogénique contrecollé sur aluminium, cadre bois, Plexiglas, 125 × 165,5 cm.

Voir tous les portfolios