Quinze jours à bord de l’«Aquarius»

Par

Le photographe Yann Levy a passé trois semaines, du 13 mars au 4 avril, à bord du navire de sauvetage de SOS Méditerranée, en mer et à terre, en Sicile. De la mi-mars, à quai à Catane, jusqu’au débarquement d’environ 400 rescapés à Messine, le 2 avril, avant que l’Italie ne décide de fermer ses ports aux rescapés, récit en images de la vie des hommes, femmes et enfants de l’Aquarius, sauveteurs et survivants.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

  1. 16 mars 2018. Les conditions météorologiques en Méditerranée centrale ne permettent pas de procéder aux opérations de sauvetage. L’Aquarius reste à quai à Catane (Sicile), son port d’attache. L’équipe de Search and Rescue (SAR) en profite pour s’entraîner aux manœuvres de sauvetage. Les canots pneumatiques sur lesquels les passeurs forcent les migrants à monter sont extrêmement fragiles. Un accostage mal maîtrisé risque de percer le pneumatique et d’engendrer un véritable drame. Il faut donc répéter les manœuvres le plus souvent possible pour limiter les risques lors des opérations de sauvetage. 

Voir tous les portfolios