A Vézelay, «la fête ne doit pas être réservée aux messes des scouts»

13 photos

Le 5 février, Maximilien Veyssière, 30 ans, comparaîtra devant le tribunal correctionnel d'Auxerre pour avoir tenté d'organiser une fête de village en septembre dernier à d'Asquins dans l'Yonne. Le village est situé non loin de Vézelay et de sa basilique classée au patrimoine de l’Unesco, à quelques pas du site où Richard Cœur de Lion a rejoint Philippe Auguste en partance pour la troisième croisade. Lui et son association avaient pourtant pris soin de choisir un terrain isolé au milieu des bois, éloigné de plusieurs kilomètres de la colline historique et touristique. Mais le préfet de l'Yonne a opposé un niet sans appel et fait évacuer la zone manu militari, suscitant l’incompréhension de la population, ulcérée par la démesure des moyens répressifs. Depuis, une dynamique de solidarité s’est créée.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

  1. © Patrick Artinian

    Maximilien Veyssière, 30 ans, illusionniste. Trésorier de l’association organisatrice du festival (les “Frangins Frendleyks”), il souhaitait poursuivre la tradition festive des villages qui jouxtent le site, avec un festival artistique et musical mêlant cirque, théâtre, DJ. Rien à voir avec une techno rave :

    Maximilien Veyssière comparaîtra devant le tribunal d'Auxerre pour :

    • Travaux sur un site classé par l’Unesco sans en aviser l'administration (en fait deux trous de 2 m par 1,5 m sur 30 cm de profondeur dans les champs, qui devaient recueillir les excréments des toilettes sèches avant d’être rebouché après la fête, procédé généralement considéré comme plutôt écologiste).
    • Camping sur un site classé protégé par le patrimoine mondial de l’Unesco sans autorisation préfectorale.
    • Organisation d’un événement musical avec diffusion de musique amplifiée malgré une interdiction préfectorale.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Nos derniers portfolios

Portfolio — 15 photos
par Photos Mahé Elipe Textes Caterina Morbiato
Portfolio — 7 photos
par Agence France-Presse et Justine Brabant
Portfolio — 11 photos
par Yael Martínez / Magnum Photos

À la Une de Mediapart

Journal — France
À Saint-Étienne, le maire se barricade dans son conseil municipal
Pour le premier conseil municipal depuis le début de l’affaire du chantage à la sextape, le maire Gaël Perdriau a éludé les questions de l’opposition. Pendant que, devant l’hôtel de ville, des centaines de manifestants réclamaient sa démission.
par Antton Rouget
Journal — International
En Italie, l’abstention a fait le match
La victoire de la droite et de l’extrême droite en sièges cache une stabilité de son électorat. Le pays n’a pas tant viré à droite sur le plan électoral que dans une apathie et une dépolitisation dont le post-fascisme a su tirer profit.
par Romaric Godin et Donatien Huet
Journal — France
Julien Bayou démissionne, les écolos sidérés
Visé par une enquête interne de son parti pour « violences psychologiques », le secrétaire national d’Europe Écologie-Les Verts et coprésident du groupe écologiste à l’Assemblée nationale a démissionné de ses fonctions. Il dénonce une « instrumentalisation des souffrances » à l’ère de #MeToo et à deux mois du congrès des écologistes.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Journal — Politique
Boris Vallaud : « Je ne crois pas aux privilégiés d’en bas »
Soucieux de parler aux « classes populaires laborieuses », le chef de file du groupe socialiste à l’Assemblée nationale estime que leurs intérêts sont conciliables avec la transition écologique. Et met en garde contre la banalisation de l’extrême droite.
par Mathieu Dejean, Fabien Escalona et Pauline Graulle