Antton Rouget

Journaliste au pôle « Enquêtes » de Mediapart.

Pour m'écrire : antton.rouget@mediapart.fr
PGP : 396158FA

Consultez ici ma déclaration d'intérêts.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Un rapport confidentiel étrille le projet de grand stade de Manuel Valls

    Par
    Manuel Valls et Pierre Camou, le 24 juin dernier. © FFR/I.Picarel Manuel Valls et Pierre Camou, le 24 juin dernier. © FFR/I.Picarel

    Le futur grand stade de la Fédération française de rugby est-il une folie financière ? Un rapport confidentiel de la Cour des comptes, consulté par Mediapart, révèle les graves dangers de ce projet à 600 millions d’euros. Sa construction est activement soutenue par Manuel Valls, alors que les magistrats estiment qu’elle fait courir un risque d’une « ampleur inédite » pour les finances d’une fédération sportive et pourrait entraîner les pouvoirs publics dans une « impasse dangereuse ».

  • Les malversations d'un ambassadeur du sport français à Rio

    Par

    Ancien président de l'UNSS et de la Fédération internationale du sport scolaire, Jean-Louis Boujon a été poussé vers la sortie en 2010 après avoir détourné des subventions à son profit. Lourdement condamné en appel il y a un an, il représente pourtant le sport français aux Jeux olympiques de Rio et participe à la campagne pour la candidature de Paris 2024.

  • Pédophilie: le Vatican dénonce la loi du silence dans la communauté Saint-Jean

    Par
    Le 2 juillet 2016 à la basilique Sainte-Marie-Madeleine à Vézelay dans l'Yonne. © Communauté Saint-Jean Le 2 juillet 2016 à la basilique Sainte-Marie-Madeleine à Vézelay dans l'Yonne. © Communauté Saint-Jean

    Dans une lettre stupéfiante que révèle en intégralité Mediapart, le Vatican reconnaît pour la première fois « l'indulgence suspecte » des « petits gris » de Saint-Jean à l'égard de la pédophilie et d'autres actes de violence. La communauté demande « pardon à toutes les victimes et à leurs familles » et promet des réformes.

  • Les montages offshore du clan Alliot-Marie

    Par
    MAM, le 1er juillet 2014, au Parlement européen. © Reuters MAM, le 1er juillet 2014, au Parlement européen. © Reuters

    Ancienne ministre de la défense, de l’intérieur, de la justice et des affaires étrangères, MAM est liée par son père et mentor en politique à une holding domiciliée au Panama. Sans en connaître l’existence, assure-t-elle aujourd'hui.

  • Les nouveaux déboires judiciaires du maire de Tarbes

    Par

    Déjà poursuivi dans le cadre d’une enquête sur l'attribution de marchés publics, Gérard Trémège vient d’être mis en examen pour « travail dissimulé ». Ce baron indéboulonnable de la droite locale est cette fois soupçonné d’avoir fraudé l’Urssaf pendant plusieurs années. Un comble pour un ancien expert-comptable.

  • Pédophilie dans l'Eglise: les secrets bien couverts des «petits gris» de Saint-Jean

    Par

    Accusé d'actes de pédophilie et d'agression sexuelle sur majeur, un ancien religieux de la communauté Saint-Jean, qui a reconnu les faits en 2015, est jugé ce vendredi à Chalon-sur-Saône. Des documents consultés par Mediapart révèlent que des supérieurs de cette fraternité contestée savaient tout du mal-être et des agissements de leur frère, mais n'ont jamais alerté les autorités.

  • Bombardement de Bouaké: un témoin tente d’impliquer Bolloré

    Par

    Tandis que l’instruction sur le bombardement de Bouaké en 2004 touche à sa fin, Jacques Dupuydauby, homme d’affaires français proche de dirigeants européens et africains, accuse sous serment, mais sans éléments matériels, Bolloré d’avoir participé à l’organisation de l’attaque. Bolloré dément et menace de poursuites judiciaires. 

  • Bombardement de Bouaké: le document qui accuse Alliot-Marie, Villepin et Barnier

    Par
    Michèle Alliot-Marie, Dominique de Villepin et Michel Barnier © Reuters Michèle Alliot-Marie, Dominique de Villepin et Michel Barnier © Reuters

    Plus de onze ans après le bombardement de Bouaké, en Côte d’Ivoire, qui a coûté la vie à neuf soldats français, la juge d’instruction Sabine Kheris sollicite le renvoi des anciens ministres de l'intérieur, la défense et des affaires étrangères devant la Cour de justice de la République.

  • La nouvelle affaire Alliot-Marie

    Par
    A l'Assemblée, le 30 mars 2011. © Reuters A l'Assemblée, le 30 mars 2011. © Reuters

    Alors qu’elle était ministre de l’intérieur, où elle a pris toute une série de mesures en faveur des casinotiers, Michèle Alliot-Marie et ses proches boursicotaient sur des titres directement liés au secteur des casinos. Cinq ans après le scandale de la Tunisie qui avait poussé MAM (aujourd’hui eurodéputée) à la démission du gouvernement, Mediapart révèle les dessous d’une nouvelle affaire mêlant associations familiales, combines financières et décisions politiques.

  • Un scandale de corruption ébranle le Burundi et la République du Congo

    Par

    Un investisseur français, fraudeur du fisc, qui fait la « danse du ventre » aux ministres africains ; son ami et associé, vieux routard de la vie politique sénégalaise et ancien représentant de l'ONU, qui rafle de juteux marchés pétroliers. Arcanes d'un scandale de corruption dans plusieurs États d'Afrique.