Antton Rouget

27 ans. Journaliste à Mediapart après être passé par la pige (AFP, Canard enchaîné, presse magazine).

Pour m'écrire : antton.rouget@mediapart.fr
PGP : 396158FA

Consultez ici ma déclaration d'intérêts.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Campagne de Macron: les riches heures du bénévole Alexis Kohler

    Par
    Emmanuel Macron, suivi du secrétaire général de l’Élysée, Alexis Kohler. © Reuters Emmanuel Macron, suivi du secrétaire général de l’Élysée, Alexis Kohler. © Reuters

    De son propre aveu, l’actuel secrétaire général de l’Élysée a été un homme clé de la campagne d’Emmanuel Macron. Pourtant, selon nos informations, Alexis Kohler n’a eu qu’un CDD d’un mois avec En Marche! pendant toute la présidentielle. Le reste du temps, il était rémunéré comme directeur financier de MSC, le croisiériste pour lequel il est intervenu à Bercy.

  • Affaire Darmanin: le parquet classe la plainte de l’habitante de Tourcoing

    Par et
     © Reuters © Reuters

    Le parquet de Paris a classé sans suite l’enquête préliminaire pour « abus de faiblesse » visant le ministre. Cette enquête avait été ouverte après la plainte déposée par une femme, qui accuse l'ancien maire d’avoir profité de sa position pour obtenir des faveurs sexuelles.

  • Comptes de Macron: les oppositions envisagent une commission d’enquête

    Par et
    Le 27 septembre 2017, au palais de l’Élysée, Emmanuel Macron avec Olivier Ginon, patron de GL Events. © Reuters Le 27 septembre 2017, au palais de l’Élysée, Emmanuel Macron avec Olivier Ginon, patron de GL Events. © Reuters

    Le groupe LR à l’Assemblée a attaqué la majorité sur l’organisation de la campagne d’Emmanuel Macron. La gauche soutient sa demande de création d’une commission d’enquête et souhaite en profiter pour rouvrir le débat sur les règles de financement.

  • Affaire des ristournes: l’erreur de la commission des comptes de campagne

    Par
    Le 27 septembre 2017, au Palais de l’Élysée, Emmanuel Macron avec Olivier Ginon, patron de GL Events. © Reuters Le 27 septembre 2017, au Palais de l’Élysée, Emmanuel Macron avec Olivier Ginon, patron de GL Events. © Reuters

    Emmanuel Macron espérait être sorti d’affaire : la semaine dernière, la commission des comptes de campagne assurait que des remises avaient également profité à François Fillon. Mediapart s’est procuré des documents qui démontrent que cela est faux.

  • Au Pays basque, la fin d’ETA offre un espoir de paix

    Par
    Jonathan Powell, ancien chef de cabinet de Tony Blair, s'est exprimé ce vendredi 4 mai au nom des médiateurs internationaux. © Reuters Jonathan Powell, ancien chef de cabinet de Tony Blair, s'est exprimé ce vendredi 4 mai au nom des médiateurs internationaux. © Reuters

    Soixante ans après sa création, l’organisation armée ETA s’est autodissoute ce jeudi 3 mai. Au lendemain de cette annonce, élus locaux et médiateurs internationaux se sont réunis à Cambo-les-Bains (Pyrénées-Atlantiques) pour construire une paix durable dans un territoire traversé par des décennies de violence.

  • Un directeur de GL Events a pris part à la campagne de Macron

    Par
    Emmanuel Macron le 12 juillet 2016, lors de son meeting à la Mutualité, pour lequel il a obtenu d'importantes remises de la part de GL Events. © Reuters Emmanuel Macron le 12 juillet 2016, lors de son meeting à la Mutualité, pour lequel il a obtenu d'importantes remises de la part de GL Events. © Reuters

    Pendant que l’équipe d’Emmanuel Macron négociait ses ristournes avec GL Events, le directeur des relations institutionnelles de la société proposait ses services à la campagne, puis transmettait des contenus visant à alimenter les discours. Des mails issus des Macron Leaks démontrent que l’équipe du candidat était consciente des risques encourus.

  • Campagne Macron: les preuves du mensonge

    Par
    François Fillon, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon, le 20 mars 2017, pendant la campagne présidentielle. © Reuters François Fillon, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon, le 20 mars 2017, pendant la campagne présidentielle. © Reuters

    De nouveaux documents consultés par Mediapart viennent démentir les affirmations de l’Élysée et de GL Events. Deux autres candidats à la présidentielle – François Fillon et Benoît Hamon – n’ont pas bénéficié, pour des prestations équivalentes auprès de la même entreprise, des ristournes accordées à Macron.

  • Campagne de Macron: les cadeaux du «roi de l’événementiel»

    Par
    En septembre 2017, à l’Elysée, à l'occasion du concours gastronomique du Bocuse d'Or © Reuters En septembre 2017, à l’Elysée, à l'occasion du concours gastronomique du Bocuse d'Or © Reuters

    Selon les comptes de campagne consultés par Mediapart, la société d’événementiel GL Events a effectué d’importantes ristournes en faveur de la campagne d’Emmanuel Macron. L’entreprise dirigée par Olivier Ginon, proche de Gérard Collomb et aujourd’hui très en cour à l’Élysée, argue d’un geste commercial habituel. Mais selon d’autres factures consultées par Mediapart, François Fillon n’a pas bénéficié de tels rabais.

  • L’embauche qui plombe Bayrou à Pau

    Par
    Le chantier des halles de Pau, en mars. © Ville de Pau Le chantier des halles de Pau, en mars. © Ville de Pau

    Pour conduire l’un de ses projets phares à la mairie de Pau, François Bayrou a embauché dans des conditions baroques la fille d'un baron du MoDem, bientôt jugée dans une affaire de prise illégale d'intérêts. L'ancien ministre de la justice reste coi, mais son premier adjoint monte au créneau pour défendre la légalité du processus.

  • Les angles morts des comptes de campagne de François Fillon

    Par et
    Rassemblement du Trocadéro, le 5 mars. © Reuters Rassemblement du Trocadéro, le 5 mars. © Reuters

    Si les comptes de François Fillon pendant la présidentielle ont été validés, plusieurs particularités de la campagne continuent de susciter la curiosité. Participation du mouvement Sens commun, choix d’un imprimeur aux tarifs défiant toute concurrence… Tour d’horizon des points qui ont fait tiquer la commission des comptes de campagne.