Antton Rouget

27 ans. Journaliste à Mediapart après être passé par la pige (AFP, Canard enchaîné, presse magazine).

Pour m'écrire : antton.rouget@mediapart.fr
PGP : 396158FA

Consultez ici ma déclaration d'intérêts.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Un directeur de GL Events a pris part à la campagne de Macron

    Par
    Emmanuel Macron le 12 juillet 2016, lors de son meeting à la Mutualité, pour lequel il a obtenu d'importantes remises de la part de GL Events. © Reuters Emmanuel Macron le 12 juillet 2016, lors de son meeting à la Mutualité, pour lequel il a obtenu d'importantes remises de la part de GL Events. © Reuters

    Pendant que l’équipe d’Emmanuel Macron négociait ses ristournes avec GL Events, le directeur des relations institutionnelles de la société proposait ses services à la campagne, puis transmettait des contenus visant à alimenter les discours. Des mails issus des Macron Leaks démontrent que l’équipe du candidat était consciente des risques encourus.

  • Campagne Macron: les preuves du mensonge

    Par
    François Fillon, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon, le 20 mars 2017, pendant la campagne présidentielle. © Reuters François Fillon, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon, le 20 mars 2017, pendant la campagne présidentielle. © Reuters

    De nouveaux documents consultés par Mediapart viennent démentir les affirmations de l’Élysée et de GL Events. Deux autres candidats à la présidentielle – François Fillon et Benoît Hamon – n’ont pas bénéficié, pour des prestations équivalentes auprès de la même entreprise, des ristournes accordées à Macron.

  • Campagne de Macron: les cadeaux du «roi de l’événementiel»

    Par
    En septembre 2017, à l’Elysée, à l'occasion du concours gastronomique du Bocuse d'Or © Reuters En septembre 2017, à l’Elysée, à l'occasion du concours gastronomique du Bocuse d'Or © Reuters

    Selon les comptes de campagne consultés par Mediapart, la société d’événementiel GL Events a effectué d’importantes ristournes en faveur de la campagne d’Emmanuel Macron. L’entreprise dirigée par Olivier Ginon, proche de Gérard Collomb et aujourd’hui très en cour à l’Élysée, argue d’un geste commercial habituel. Mais selon d’autres factures consultées par Mediapart, François Fillon n’a pas bénéficié de tels rabais.

  • L’embauche qui plombe Bayrou à Pau

    Par
    Le chantier des halles de Pau, en mars. © Ville de Pau Le chantier des halles de Pau, en mars. © Ville de Pau

    Pour conduire l’un de ses projets phares à la mairie de Pau, François Bayrou a embauché dans des conditions baroques la fille d'un baron du MoDem, bientôt jugée dans une affaire de prise illégale d'intérêts. L'ancien ministre de la justice reste coi, mais son premier adjoint monte au créneau pour défendre la légalité du processus.

  • Les angles morts des comptes de campagne de François Fillon

    Par et
    Rassemblement du Trocadéro, le 5 mars. © Reuters Rassemblement du Trocadéro, le 5 mars. © Reuters

    Si les comptes de François Fillon pendant la présidentielle ont été validés, plusieurs particularités de la campagne continuent de susciter la curiosité. Participation du mouvement Sens commun, choix d’un imprimeur aux tarifs défiant toute concurrence… Tour d’horizon des points qui ont fait tiquer la commission des comptes de campagne.

  • Un trou d’un million d’euros au Havre rattrape Edouard Philippe

    Edouard Philippe et Jacques Attali, lors d'un des forum organisé au Havre © DR Edouard Philippe et Jacques Attali, lors d'un des forum organisé au Havre © DR

    L'organisation des « 500 ans du Havre », l'une des manifestations culturelles les plus importantes de l'année 2017, rattrape le Premier ministre Édouard Philippe, ancien maire de la ville et grand architecte de l'événement. Selon nos informations, des prestataires font face à plus d'un million d'euros d'impayés. La faute aux difficultés financières rencontrées par le producteur de l'événement, sélectionné dans des conditions suspectes.

  • Une plainte déposée en France contre l’antenne africaine du CIO

    Par
    Le général Lassana Palenfo, lors de l'inauguration du « village Afrique » de Londres en 2012. © DR Le général Lassana Palenfo, lors de l'inauguration du « village Afrique » de Londres en 2012. © DR

    Un chef d'entreprise français vient de porter plainte pour tentative escroquerie au jugement contre l’Association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA), qui avait prétendu devant la justice lui avoir versé plusieurs centaines de milliers d'euros. Depuis 2012, le CIO, qui exerce sa tutelle sur l'ACNOA, n'a jamais indiqué où cet argent avait réellement atterri.

  • Fac de Montpellier: un enregistrement prouve les pressions policières sur un témoin

    Par
    Au rassemblement de soutien, le 23 mars à Montpellier. © Benjamin Téoule Au rassemblement de soutien, le 23 mars à Montpellier. © Benjamin Téoule

    Après avoir saisi la police des polices, le témoin de l'attaque de la faculté de droit de Montpellier ayant été intimidé par un policier a déposé plainte auprès du procureur de la République. Mediapart révèle le contenu d'un enregistrement prouvant que son audition a bel et bien dérapé. 

  • Fac de Montpellier: un témoin clé menacé en audition par un policier

    Par
    Au rassemblement de soutien, le 23 mars à Montpellier. © Benjamin Téoule Au rassemblement de soutien, le 23 mars à Montpellier. © Benjamin Téoule

    Un témoin central de l'enquête sur les violences à la faculté de droit de Montpellier vient de saisir l'Inspection générale de la police nationale (IGPN) pour dénoncer les conditions de son audition. Selon notre enquête, il a été l'objet de « pressions » par le policier qui l'a entendu, la semaine dernière, dans les locaux du commissariat de police.

  • Montpellier: les témoignages qui accusent, la vidéo qui accable

    Par
    Philippe Pétel applaudit la fermeture des portes de l’établissement après son évacuation par des hommes encagoulés et armés. © Document Mediapart Philippe Pétel applaudit la fermeture des portes de l’établissement après son évacuation par des hommes encagoulés et armés. © Document Mediapart

    Mediapart publie une vidéo montrant le doyen de la faculté de droit de Montpellier, Philippe Pétel, en train d’applaudir des hommes cagoulés après qu’ils ont attaqué des étudiants. Neuf d’entre eux ont déposé plainte après les violences.