J'ai rejoint l'équipe de Mediapart en mai 2011. Auparavant, j'ai été journaliste au service société de Libération pendant dix-sept ans, où je me suis consacré aux affaires judiciaires et à l'investigation. Entre 2007 et 2008, j'ai tenu une "chronique de la contestation" sur un blog, Indociles. Puis j’ai animé pendant un an le Contre-journal de Libération.

J'ai publié plusieurs livres d'enquête : Le banquier noir (Seuil), sur le financier nazi François Genoud, Ils se croyaient intouchables (Albin Michel), sur les acteurs de l'affaire Elf, Des coffres si bien garnis (Denoël), sur la corruption internationale. J'ai été le co-auteur avec Laurent Valdiguié de Machinations (Denoël, réédité chez Pocket), consacré à l'affaire Clearstream, et du Vrai Canard (Stock, réédité en Points Seuil), une première enquête critique sur le Canard enchaînéJ'ai animé un collectif d'enquête, Victor Noir, auteur de deux livres: Nicolas Sarkozy ou le destin de Brutus, et Putsch au PS (Denoël). 

Fin 2012, j’ai publié la Mémoire du plomb (Stock), une enquête sur les années de plomb en Italie et les Prolétaires armés pour le communisme (PAC). En 2016, j'ai coécrit Les cartels du lait (Editions Don Quichotte) avec Elsa Casalegno, une enquête sur l'industrialisation de l'agriculture et ses dérives.

Voir ses activités dans le club

Ses Derniers articles

  • Corruption en Essonne: des patrons avouent une entente

    Par Karl Laske
    Assemblée de l'agglomération. De droite à gauche, Serge Poinsot, Nicolas Dupont-Aignan, Bruno Gallier, maire de Montgeron, François Durovray, président du conseil départemental, et Georges Tron, le maire de Draveil. © DR Assemblée de l'agglomération. De droite à gauche, Serge Poinsot, Nicolas Dupont-Aignan, Bruno Gallier, maire de Montgeron, François Durovray, président du conseil départemental, et Georges Tron, le maire de Draveil. © DR

    Mediapart a eu accès aux dépositions de plusieurs chefs d’entreprise de l’Essonne devant la police judiciaire de Versailles. « Aujourd’hui, dans l’Essonne, tout est entente », a révélé l’un d’eux. Poursuivi pour corruption passive, Serge Poinsot, le maire (LR) de Vigneux, vice-président de l'agglomération présidée par Nicolas Dupont-Aignant, comparaîtra en octobre devant le tribunal correctionnel d'Évry.

  • Les gendarmes mis en cause par leur «infiltré»

    Par Karl Laske

    En évoquant devant les juges un incident survenu lors d’une livraison d’armes, un proche d’Amedy Coulibaly a récemment relancé l’hypothèse d’un loupé de la gendarmerie dans les attentats de janvier 2015. Des notes déclassifiées confirment qu’un indicateur, Claude Hermant, actuellement écroué, avait livré des informations sur le réseau ayant alimenté les terroristes.

  • Informée, la police n’a rien fait

    Par Karl Laske

    Un nouvel indicateur lillois a expliqué avoir été « infiltré dans un groupe d’extrémistes » qui revendait des armes remilitarisées « aux islamistes », un an avant les attentats. Un commissaire divisionnaire, responsable du Centre de coordination policière et douanière de Tournai, affirme avoir communiqué ces informations à l’un des patrons de la PJ lilloise, « sans savoir qu’il s’agissait de terrorisme ».

  • Les armes de Coulibaly: une enquête au point mort, par crainte des révélations

    Par Karl Laske
    megabloc-armes

    Alors que les juges antiterroristes ont mis 11 mois avant de faire interroger l’indicateur qui avait fourni des armes au réseau terroriste des attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015, ils n’ont toujours pas entendu les policiers et les gendarmes qui surveillaient le trafic.

  • AQMI a reçu 42 millions d’euros pour les otages d’Areva

    Par Karl Laske

    Pierre-Antoine Lorenzi, ancien de la DGSE, a négocié la libération de quatre des sept otages enlevés à Arlit, au Niger, en 2010.Il révèle que 30 millions d’euros ont été mobilisés par le ministère de la défense.

  • Des rançons, des intermédiaires et un ancien espion de la DGSE

    Par Karl Laske

    Un ancien de la DGSE exige des paiements d' Areva et de Vinci pour la mission effectuée en faveur des trois premiers otages libérés en 2011, mais aussi pour la libération des quatre autres, qu’il n’a pas conduite.

  • Un maire de Seine-et-Marne mis en examen pour corruption

    Par Michel Deléan et Karl Laske

    Mis en examen à l'issue de sa garde à vue, le maire (LR) d'Ozoir-la-Ferrière fait partie des élus d'Île-de-France soupçonnés d'avoir été corrompus par le promoteur Antonio De Sousa. M. Oneto aurait bénéficié d’un virement de 500 000 euros pour s’acheter une villa.

  • Le vaccin fantôme de Xavier Beulin pour les canards

    Par Karl Laske

    À l’occasion de ses vœux à la presse, le président de la FNSEA a vanté les perspectives de la vaccination des canards par la société Ceva, dont Sofiprotéol, qu’il préside, est actionnaire. Problème : le vaccin n’existe pas.

  • La FNSEA exclut Mediapart de ses vœux à la presse

    Par Karl Laske

    Le premier syndicat agricole a fait savoir que Mediapart n’était « pas convié » aux vœux de son président à la presse, jeudi, « suite » à notre article sur son patrimoine. En décembre, Xavier Beulin avait écrit aux responsables départementaux pour se plaindre des futurs « reportages de France 2 et France 3 ».

  • Dominique de Villepin est entraîné à son tour dans l’affaire libyenne

    Par Karl Laske et Fabrice Arfi
    Alexandre Djouhri et Dominique de Villepin, le 23 avril 2014 au Parc des princes. © Benoit Tessier Reuters Alexandre Djouhri et Dominique de Villepin, le 23 avril 2014 au Parc des princes. © Benoit Tessier Reuters

    Selon l’enquête judiciaire, l’ancien premier ministre a reçu en 2009 une part de l’argent libyen versé à l’intermédiaire Alexandre Djouhri par le LAP, un fonds souverain du régime Kadhafi, empruntant le même circuit que l’argent qui a bénéficié à Claude Guéant.