Karl Laske

J'ai rejoint Mediapart en mai 2011, après avoir été été journaliste à Libération de 1994 à 2011.

J'ai publié: De la part du Calife (Robert Laffont, 2021), Avec les compliments du Guide (avec Fabrice Arfi, Fayard, 2017), Les cartels du lait (avec Elsa Casalegno, Editions Don Quichotte, 2016), La Mémoire du plomb (Stock, 2012), Le Vrai Canard (avec Laurent Valdiguié, Stock, 2008, réédité en Points Seuil, 2010), Putsch au PS (collectif Victor Noir, Denoël, 2007), Machinations (avec Laurent Valdiguié, Denoël, 2006, réédité chez Pocket), Nicolas Sarkozy ou le destin de Brutus (collectif Victor Noir, Denoël, 2005), Des coffres si bien garnis, enquête sur les serviteurs de l'État-voyou (Denoël, 2004), Ils se croyaient intouchables (Albin Michel, 2000), Le banquier noir (Seuil, 1996).

Contacts

Twitter
@karl_laske

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

Répression des gilets jaunes: l’avertissement du Conseil de l’Europe

Notre dossier: gilets jaunes, Six mois de révolte des oubliés

Au terme d’une mission conduite en France, la commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe a recommandé la « suspension » de l’usage du lanceur de balles de défense (LBD) lors des manifestations. Cette décision ouvre la voie à une nouvelle saisine de la Cour européenne des droits de l’homme.

Les juges reconstituent le puzzle des financements libyens de Sarkozy

France — Enquête

Les juges chargés de l’affaire libyenne se sont rendus pour la première fois à Tripoli du 4 au 6 février derniers. Selon un procès-verbal consulté par Mediapart, l’ancien chef des services secrets militaires Abdallah Senoussi a confirmé un apport de 7 millions d’euros à la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy et l’intervention en sa faveur de Me Thierry Herzog, l’avocat et ami personnel de l’ancien président, dans le dossier de l’attentat du DC-10 d’UTA.

Tir de grenade devant l’Assemblée: le récit du gilet jaune blessé

Notre dossier: gilets jaunes, Six mois de révolte des oubliés

Sébastien Maillet, le gilet jaune qui a eu la main arrachée par une grenade explosive GLI F4 devant l’Assemblée samedi 9 février, lors de l’acte XIII de la mobilisation, livre son récit à Mediapart. Son avocat s’apprête à déposer plainte.

A Paris, la police fait un blessé grave, le cortège se radicalise

Notre dossier: gilets jaunes, Six mois de révolte des oubliés — Reportage

Un manifestant a eu la main arrachée par une grenade, samedi à Paris, en dépit des appels à l’interdiction de cette arme qui a déjà fait plusieurs blessés graves.

Tirs de flashball à Bastille: un policier avoue, Castaner en difficulté

Notre dossier: gilets jaunes, Six mois de révolte des oubliés

Un rapport de police transmis au ministère de l’intérieur confirme qu’un policier membre d’une compagnie de sécurisation a bien fait usage de son lanceur de balles de défense « au moment de la blessure » de Jérôme Rodrigues, place de la Bastille. Le ministre de l’intérieur et son secrétaire d’État ont contesté les faits durant plusieurs jours.

Un leader des gilets jaunes touché à l’œil

Notre dossier: gilets jaunes, Six mois de révolte des oubliés — Reportage

Au premier jour de l’expérimentation des « caméras piétons », un policier en civil a blessé l’un des animateurs des gilets jaunes, Jérôme Rodrigues, place de la Bastille.

Gilets jaunes: Castaner maintient la pression policière

Notre dossier: gilets jaunes, Six mois de révolte des oubliés

Le ministre de l’intérieur a choisi d’équiper les policiers de « caméras-piétons » afin de poursuivre l’utilisation des lanceurs de balles de défense. À l’exception des hôpitaux de Paris, l’opacité reste de mise sur le nombre réel de blessés accueillis par les services de santé.

Gilets jaunes: les armes de l’escalade policière

Notre dossier: gilets jaunes, Six mois de révolte des oubliés — Enquête

Selon un document obtenu par Mediapart, le directeur central des Compagnies de sécurité (CRS) a ordonné le déploiement de policiers armés de fusils d’assaut lors des manifestations du 12 janvier. Une militarisation qui va de pair avec l’emploi quasi systématique, et non réglementaire, des lanceurs de balles de défense (LBD) et des grenades GLI-F4. Panorama des armes utilisées et de leurs conséquences.

Cesare Battisti: une extradition expresse après 40 ans de cavale

International — Document

L’ancien membre des Prolétaires armés pour le communisme, condamné en Italie pour quatre homicides commis par son groupe, a été livré à Rome. En France, Battisti avait été exclu, en 1983, de la doctrine Mitterrand en raison de la gravité des crimes qui lui étaient reprochés.

«Gilets jaunes»: l’acte IX maintient à la hausse la mobilisation et la tension

Notre dossier: gilets jaunes, Six mois de révolte des oubliés

Les récentes déclarations d’Emmanuel Macron (sur le « sens de l’effort ») et de Christophe Castaner (sur la liberté de manifester) n’ont pas découragé les « gilets jaunes », qui ont défilé à Paris et dans toute la France en nombre sensiblement à la hausse par rapport à la semaine dernière. Des affrontements avec les forces de l’ordre ont également eu lieu sur les Champs-Élysées et dans plusieurs villes en région.

Armes de Coulibaly: un indic lillois à découvert

France — Enquête

La cour d’appel de Douai rejuge, mercredi et jeudi, le réseau qui a fourni les armes retrouvées entre les mains d’Amedy Coulibaly. Alors que l’enquête a identifié les connexions entre trafiquants et terroristes, le parquet de Paris a requis un non-lieu, fin décembre, en faveur d’un des trafiquants d’armes mis en cause.

«Acte VI» à Paris: six heures de manif sauvage, Eric Drouet interpellé

France — Reportage

Les gilets jaunes ont multiplié les diversions sur les réseaux sociaux, avant de partir depuis Montmartre en manif sauvage à travers Paris. Vers 15 heures, les forces de l’ordre ont dispersé les manifestants place de l’Hôtel-de-Ville et rue de Rivoli. L’un des porte-parole, Éric Drouet, a été interpellé près de la place de la Madeleine, puis placé en garde à vue.