Wolfgang Hilbig, ouvrier et poète maudit surgi en RDA

Le public francophone a l'occasion de découvrir Wolfgang Hilbig, comète poétique de la Thuringe et de ses paysages miniers. « Moi, né sous le feu du temps », recueil empoignant, paraît aux éditions Circé. Dans une traduction inspirée, qui rend justice à un tel chant.

Jean-Luc Tiesset (En attendant Nadeau)

27 novembre 2022 à 13h06

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Wolfgang Hilbig (1941-2007), poète allemand encore peu connu en France pour être peu traduit, vécut sa jeunesse à Meuselwitz, petite ville industrielle de Thuringe incorporée à la RDA après 1945. Il y exerça divers métiers, tout en se ménageant des heures de lecture et d’écriture. Cet ouvrier autodidacte ne pouvait qu’attirer l’attention des autorités, soucieuses de promouvoir un nouveau modèle de culture populaire face à l’élite intellectuelle.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal