Comment Lars von Trier orchestre la sortie de Nymph()maniac

Par

L'œuvre du cinéaste danois sort en deux volets et en deux versions, l'une intégrale et l'autre « censurée ».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Comme tous les grands provocateurs, Lars von Trier n'aime rien tant que jouer les victimes. Si l'on en croit le carton d'avertissement inséré avant le début du premier volet de la version de quatre heures de Nymph()maniac, le film qui sort cette semaine en salle aurait été « censuré ». On lit en effet : « Le film est une version abrégée, et censurée, de la version originale de Nymph()maniac de Lars von Trier. Il a été réalisé avec sa permission, mais sans autre implication de sa part. »