En 14 : feu sur la guerre !

Par

La commémoration de 1914, c'est l'art de continuer le bourrage de crâne par d'autres moyens. Récusons une telle entreprise de crétinisation des masses ! Et goûtons, en guise d'antidote, un montage vidéo consacré à Brassens...

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Nous allons en baver pendant l'année 14 : la guerre, la guerre toujours recommencée ! Avec cette façon de confondre commémoration et célébration (« nous fêterons le centenaire de la guerre de 1914 », lâchait encore dans le poste, la semaine dernière, un producteur de France Musique). Certes, les historiens ont beaucoup à nous apprendre sur un tel conflit. Jean-Noël Jeanneney, fidèle à Mediapart depuis le début, nous accordera bientôt un entretien à ce sujet. Notre but n'est pas de réduire au silence un tel trauma. Nous prisons la façon de l'appréhender cultivée par l'Historial de Péronne (Somme), qui diffuse les recherches les plus stimulantes ou novatrices en direction du grand public, avec une approche internationale et panoramique. Ce que nous refusons, c'est la récupération politicienne dont usent quelques prétendus responsables au rancart.