Tash Aw, l’étranger de Kuala Lumpur

Par Linda Lê (En attendant Nadeau)

Dans le quatrième roman de Tash Aw, écrivain anglophone né en 1971 en Malaisie et salué par Doris Lessing comme un conteur hors pair, un homme raconte à une jeune étrangère le meurtre qu’il a commis. Mais Nous, les survivants va bien au-delà du récit d’un crime.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Lorsqu’il publia en 2005 son premier livre, Le tristement célèbre Johnny Lim (traduit chez Robert Laffont en 2006), Doris Lessing salua en Tash Aw un conteur hors pair. Il est vrai qu’à travers l’histoire de ce marchand de soie d’une région de Malaisie qui se choisit le prénom de « Johnny » par fascination pour Johnny Weissmuller, le romancier fait la chronique des mille et une nuits d’un personnage aux différentes facettes, vu sous différents angles.