Alonso Cueto donne corps aux revenants de la sale guerre péruvienne

Par Daniel Lefort (En attendant Nadeau)

Avec La Passagère du vent, le romancier péruvien Alonso Cueto analyse les répercussions intimes de la guerre contre le Sentier lumineux chez les vaincus comme chez les vainqueurs, les victimes comme les bourreaux.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La Passagère du vent se situe à l’endroit exact où l’Histoire en train de se former est encore présente, à peine refroidie dans la mémoire des Péruviens qui l’ont suivie parfois au jour le jour sans y participer, mais toujours vive dans la conscience de ceux qui l’ont vécue.