L’affaire Moix ou la persistance du très vieil antisémitisme français

Par

Le quotidien conservateur allemand Die Welt tire les leçons de l’affaire Yann Moix.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Quel regard l’Allemagne porte-t-elle sur l’affaire Yann Moix qui a agité le milieu littéraire français ces dernières semaines ? Le quotidien conservateur allemand Die Welt consacre un article à cette polémique et essaie d’en tirer des leçons pour la société française. Selon ce journal, par ailleurs connu pour une certaine défiance vis-à-vis de la France, la société hexagonale « n’a pas surmonté son vieil antisémitisme de l’affaire Dreyfus » et « a longtemps refoulé les crimes de la collaboration ». Pour Die Welt, « la schizophrénie de Yann Moix est le symptôme de ce malaise » et le milieu culturel français devrait s’interroger sur les raisons de ce « passé qui ne passe pas ».