Héctor Tobar : «Il y a une ségrégation dans la littérature américaine»

Héctor Tobar, prix Pulitzer en 1992 pour sa couverture des émeutes de Los Angeles, est toujours journaliste au Los Angeles Times. Et aussi écrivain. Son dernier roman, le premier traduit en France, Printemps barbare, a la Californie pour cadre. Rencontre avec un écrivain engagé dans les mutations culturelles américaines.

Vidéo réservée aux abonné·es

Enquêtes exclusives, reportages, documentaires, entretiens…

Je m’abonne pour 1€

Résiliable en ligne à tout moment

Se connecter

Héctor Tobar est né dans une famille « où la littérature n'allait pas de soi » : une grand-mère illettrée, un père qui a arrêté très tôt sa scolarité et quitté son Guatemala natal pour tenter le rêve américain. Mais qui a encouragé son fils à lire, à écrire, petits cailloux d'une possible intégration dans ces « Estados Unidos de America, les États-Unis d'Amérique ». Né à Los Angeles en 1963, Héctor Tobar n'a pas oublié ce bilinguisme – son roman le plus récent, Printemps barbare, le premier à être traduit en français, est tissé de mots espagnols. Mais il revendique le statut d'écrivain américain et non latino-américain. « Il y a une ségrégation dans la littérature américaine, dit-il. Des distinctions presque étanches entre la littérature noire, la littérature latino et “littérature américaine” encore synonyme de white american literature, de littérature écrite par les Blancs. » Invité en France pour le Festival America – sous-titré pour ses 10 ans « écrivains du Nord au Sud, toutes les Amériques », mais où les auteurs des États-Unis ont accaparé l'attention –, il veut y voir le symbole du succès de cette ambition symbolisée par la présence d'« un mythe vivant » pour lui, Toni Morrison, « qui a contribué à abattre ces frontières ».

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

À la Une de Mediapart

Moyen-Orient — Reportage
Des Russes désertent vers la Turquie pour ne pas « mourir pour Poutine »
Après que le président russe a décrété la mobilisation partielle des réservistes pour faire face à la contre-offensive de l’armée ukrainienne, de nombreux citoyens fuient le pays afin de ne pas être envoyés sur le front. 
par Zafer Sivrikaya
Politique — Enquête
La justice dit avoir les preuves d’un « complot » politique à Toulouse
L’ancienne députée LR Laurence Arribagé et un représentant du fisc seront jugés pour avoir tenté de faire tomber une concurrente LREM à Toulouse. Au terme de son enquête, le juge saisi de cette affaire a réuni toutes les pièces d’un « complot » politique, selon les informations de Mediapart.
par Antton Rouget
Exécutif — Analyse
Retraites, chômage, énergie : Macron attaque sur tous les fronts
Le président de la République souhaite mener à bien plusieurs chantiers d’ici à la fin de l’année : retraites, chômage, énergies renouvelables, loi sur la sécurité, débat sur l’immigration… Une stratégie risquée, qui divise ses soutiens.
par Ilyes Ramdani
L’esprit critique
« L’esprit critique » cinéma : luxe, érotisme et maternité
Notre podcast culturel débat des films « Sans filtre » de Ruben Östlund, « Les Enfants des autres » de Rebecca Zlotowski et « Feu follet » de João Pedro Rodrigues.
par Joseph Confavreux