INTERNET Lien

Des sites participatifs infiltrés par les agences de com

Le Journal du net révèle que des contributeurs de certains sites sont en fait des imposteurs rémunérés par des agences de relations de presse.

La rédaction de Mediapart

10 septembre 2013 à 15h50

Cet article est en accès libre.

Pour soutenir Mediapart je m’abonne

PDF

Certains contributeurs de plusieurs sites participatifs ouvrant leurs colonnes aux internautes sont en fait des imposteurs travaillant pour des agences de relations de presse, révèle lundi 9 septembre le Journal du net (JDN).

Dans son enquête, le site a identifié trois plateformes participatives touchées par cette « intox à grande échelle » : Express Yourself de L’Express, Le Plus du Nouvel Observateur, et le JDN lui-même dans ses pages « Chroniques ». Il donne également le « mode d’emploi » suivi par certaines agences de presse qui demandent, contre rémunération, à des internautes de se créer une fausse identité sur internet puis de proposer des contributions ou tribunes vantant les mérites d’un client.

Le JDN donne ainsi plusieurs exemples de faux contributeurs ayant réussi à faire publier des contenus sur l’un des sites étudiés.

 À lire sur le site du JDN.

La rédaction de Mediapart


12 commentaires

Aujourd’hui sur Mediapart

Voir la Une du Journal

Nos émissions

À l'air libre
par à l’air libre
À l'air libre
par Berenice Gabriel et Célia Mebroukine
Grand entretien
par Justine Brabant
Ouvrez l’Élysée
par Usul et Ostpolitik

Soutenez un journal 100% indépendant Et informez-vous en toute confiance grâce à une rédaction libre de toutes pressions Mediapart est un quotidien d’information indépendant lancé en 2008, lu par plus de 200 000 abonnés. Il s’est imposé par ses scoops, investigations, reportages et analyses de l’actualité qui ont un impact, aident à penser et à agir.
Pour garantir la liberté de notre rédaction, sans compromis ni renoncement, nous avons fait le choix d’une indépendance radicale. Mediapart ne reçoit aucune aide ni de puissance publique, ni de mécène privé, et ne vit que du soutien de ses lecteurs.
Pour nous soutenir, abonnez-vous à partir de 1€.

Je m’abonne