Algérie: un aller-retour dans les mémoires de la colonisation

Par

Olivia Burton raconte dans un roman graphique, L'Algérie c'est beau comme l'Amérique (Ed. Steinkis), comment elle retourna sur les lieux de mémoire de sa famille “pied-noir”. Dans un entretien vidéo, elle revient sur cette expérience, avec celui qui l'accompagna dans les Aurès, Djaffar Lesbet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.