Un Céline inachevé mais déjà sur les rails de la haine

« Guerre », premier des inédits de Céline publiés chez Gallimard grâce à un fond d’archives disparu en 1944 et réapparu en 2020, pose problème. Son exploitation, son édition et sa réception illustrent les failles de l’intelligence française.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le génie littéraire de Céline (1894-1961) ne saurait être nié, au prétexte que nous sommes en droit de considérer un tel don comme une circonstance aggravante. L’écrivain fut en effet un salaud patenté, se faisant passer pour victime.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal