Sylvain Prudhomme, écritures du souffle

Par Gabrielle Napoli (En attendant Nadeau)

Comment trouve-t-on un rythme dans la langue ? Jusqu’où peut-on bousculer les formes littéraires ? Sylvain Prudhomme s’est confié sur son travail et l’origine de ses récits.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Écrivain arpenteur d’ailleurs, Sylvain Prudhomme s’intéresse, dans son œuvre romanesque comme dans ses articles et essais, aux voix et aux corps, à leur musique particulière et à leur souffle. Toute sa création articule le poétique et le politique, dans une langue qui lui est propre, porteuse d’histoires qui s’ancrent dans l’Histoire. Dans le studio de Mediapart, face à Gabrielle Napoli, il s’est confié sur son travail, l’origine de ses récits…