Piketty, l’économiste qui murmure à l’oreille de la gauche

Par

Formé au sein des courants dominants de la science économique, Thomas Piketty en appelle aujourd’hui au dépassement du capitalisme. À gauche, on reconnaît à ce modéré le mérite de « briser le tabou » de la propriété, tout en regrettant parfois un imaginaire social-démocrate « daté ». 

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’auditeur mal réveillé, lundi 9 septembre, pouvait se demander si France Inter ne recevait pas un invité cryptocommuniste, tant celui-ci était sommé de s’expliquer sur des propositions potentiellement « liberticides »« excessives », « confiscatoires » et « spoliatrices ». Il s’agissait pourtant de Thomas Piketty, économiste aujourd’hui internationalement reconnu sur les questions de fiscalité et d’inégalités, dont l’irruption dans l’espace public au début des années 2000 s’était plutôt faite sous les traits d’un petit génie de la gauche réformiste bon teint.