Emmanuel Doutriaux: «Ce confinement des corps amène l’architecture à se déconfiner»

Par

Emmanuel Doutriaux, théoricien de l’architecture, revient sur le confinement : de l’air conditionné à notre actuel encagement dans un monde où les occupations de l’espace public gagnaient pourtant du terrain. Réflexions sur l’air et la démocratie.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Emmanuel Doutriaux a publié au printemps dernier une adaptation pour un public averti de sa thèse soutenue à Paris VIII en 2015 : Conditions d’air – Politique des architectures par l’ambiance (MētisPresses). Sa réflexion au sujet de l’architecture, appréhendée au prisme de la philosophie, est donc centrée sur l’ambiance, notion cruciale et vaporeuse : « Elle est tout à la fois ce qui rend possible et ce qui est en train d’advenir. »