Racisme: l’aveu du «National Geographic»

Pendant des décennies, nos reportages étaient racistes, écrit cette semaine la revue National Geographic. « Pour nous en détacher, il nous faut le reconnaître », avance sa rédactrice en chef.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’historien américain John Edwin Mason a aidé le National Geographic à faire son examen de conscience. Ce professeur à l'université de Virginie, spécialisé dans l'histoire de la photographie et l'histoire de l'Afrique, s'est plongé dans les archives du célèbre magazine américain, vieux de 130 ans.