Devant le tribunal: la science politique injuriée!

Par
Lundi, un tribunal de police de Paris aura à connaître d'une affaire d'injures privées et de diffamation non publique qui oppose un professeur de science politique à un autre. Derrière ces plaintes de Pascal Perrineau (photo) contre Olivier Fillieule, ce sont de graves questions déontologiques qui se posent sur le mode d'intervention des chercheurs dans l'espace public.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le 15 décembre, un simple tribunal de police de Paris (XIXe arrondissement) aura à connaître de deux plaintes en « diffamation non publique » et « injures privées », déposées par un professeur de science politique à l'encontre de l'un de ses collègues. Au-delà de son ridicule clochermerlesque, cette affaire pointe une question majeure pour la communauté scientifique concernée.