Youssef Chahine, éternelle passerelle entre l'Orient et l'Occident

Par

Né le 25 janvier 1926, Youssef Chahine, profondément arabe et profondément ouvert au monde, a su porter un regard magnifique et incisif sur les lâchetés, les déroutes, les mensonges et les horreurs inhérents à l'Orient comme à l'Occident, en une quarantaine de longs-métrages aux destins de boomerangs. Sa mort a été annoncée ce dimanche 27 juillet.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Le grand écart jusqu'au bout, pour Youssef Chahine, transporté dans le coma d'Égypte en France le lundi 16 juin, puis rapatrié quelques temps plus tard au Caire, où sa mort a été annoncée le dimanche 27 juillet. Né en 1926 dans cette Alexandrie cosmopolite, plurilingue, et multiconfessionnelle, il étudia dans une école française, puis au Victoria College, où il réalisa en 1944 School Life, son premier film amateur visible sur ce site.