Un western psychédélique: «Les Nuages», de Juan José Saer

Par

Quand il n’y a plus de terra incognita, où peut-on vivre une aventure ? Dans les marges du monde, répond Juan José Saer, grand écrivain argentin de la fin du XXe siècle. En route pour une folle traversée de la pampa.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

«Offre de l’espace à ton désir. » La formule vient de La Célestine, cette tragicomédie espagnole du début de la Renaissance. Juan José Saer la place en exergue des Nuages comme programme à la bringuebalante épopée argentine qu’il va nous raconter : en 1804, une caravane improbable, composée de « malades, Indiens, femmes de mauvaise vie, gauchos, soldats et mêmes animaux », entreprend de rejoindre Buenos Aires en longeant le fleuve à travers la pampa.