Avec «Adoration», Atom Egoyan retrouve Internet et ses fétiches

Par
Pour son douzième film, le réalisateur canadien Atom Egoyan ajoute le terrorisme aux thèmes qu'il interroge avec constance depuis 25 ans, comme la famille, les rapports fiction/réalité, les effets des technologies sur les rapports sociaux. Adoration s'affirme aussi comme l'une des contributions cinématographiques les plus pertinentes sur Internet, à travers le processus de construction identitaire d'un jeune garçon de quinze ans. Entretien vidéo.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

En 1986, un citoyen jordanien a mis sur un vol El Al son amie enceinte, une bombe dans son sac à main. La sécurité israélienne a déjoué l'attentat ; l'enfant est né quelques mois plus tard. Marqué par cette histoire vraie, le réalisateur Atom Egoyan a choisi d'en faire vingt ans après l'un des fils narratifs de son nouveau long métrage, Adoration.