Zafzaf enfin traduit en français

Par Khalid Lyamlahy (En attendant Nadeau)

L’écrivain marocain Mohamed Zafzaf s’est longtemps tenu loin des lumières. Encore plus en France, faute de traduction. Mais grâce aux éditions Virgule et à la poétesse et traductrice Siham Bouhlal, cette écriture sans fioritures ni artifices, ces univers où les chants des hommes ressemblent aux « lamentations d’un loup » sont enfin accessibles.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans le paysage littéraire marocain, nombreux sont les auteurs arabophones qui demeurent, faute de traduction, de diffusion ou d’intérêt, peu connus en France. Mohamed Zafzaf (1945-2001) est l’un d’entre eux. Cette situation est désormais amenée à évoluer grâce à la poétesse et médiéviste marocaine Siham Bouhlal, qui a traduit Tentative de vie, roman paru en 1985. Sa publication en version française par les éditions Virgule, basées à Tanger, élargit le lectorat de l’écrivain marocain et incarne la promesse d’un retour salutaire à son œuvre.