Sauver l’universalisme, malgré ses dévoiements

Entretien avec Mame-Fatou Niang, Alain Policar et Julien Suaudeau. Dans leurs ouvrages, ils montrent comment l’idéal universaliste a été détourné pour préserver des hiérarchies sociales, mais mérite encore d’être poursuivi. 

Comme la République (lire notre série), l’universalisme fait partie de ces grands principes a priori généreux, utilisés dans le débat public pour critiquer des mouvements qui réclament un traitement plus égalitaire. Nos invités expliquent ce paradoxe dans leurs ouvrages respectifs, dont la publication coïncide en ce début d’année : d’un côté Mame-Fatou Niang et Julien Suaudeau pour Universalisme (Anamosa), et de l’autre Alain Policar pour L’Universalisme en procès (Le Bord de l’eau). 

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié