Quand Emmanuel Macron vampirise en vain de Gaulle

Par

La mise en récit cale, Emmanuel Macron hoquette et s’embourbe. À Montcornet, célébrant le 17 mai une prétendue victoire française obtenue 80 ans plus tôt par le colonel de Gaulle à la tête de ses chars, l’actuel président fut en dessous de tout.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ventriloque et transformiste comme jamais, notre président Fregoli a inauguré non pas l’année sainte mais l’année de Gaulle, en se transportant dans les Hauts-de-France. Il y apparut sous un jour étonnant de sous-préfet au champ.