Toni Morrison: aux origines du racisme, la violence du langage

À 87 ans, l’écrivaine américaine Toni Morrison vient de publier un recueil de six conférences qu’elle a données à Harvard sous le titre L’Origine des autres. Un ouvrage sur la fabrication de l’Autre, aux origines du racisme mais surtout de la violence des oppressions dominatrices.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

L’une des plus grandes auteures américaines contemporaines, Toni Morrison, publie un recueil de six conférences qu’elle a données à Harvard sous le titre L’Origine des autres. L’écrivaine afro-américaine décortique les mécanismes à l’œuvre dans la construction des oppressions. Lors de son discours de réception du prix Nobel, Toni Morrison aura ces mots définitifs : « Le langage de l’oppression représente bien plus que la violence ; il est la violence elle-même ; il représente bien plus que les limites de la connaissance ; il limite la connaissance elle-même. »