Mort de la philosophe Agnes Heller, bête noire de Viktor Orbán

Par

La philosophe hongroise Ágnes Heller est morte à 90 ans, vendredi 19 juillet. Repenser, voire renommer les démocraties, perverties de l’intérieur par des tyrans les ayant préemptées pour se faire élire et réélire : telle est la tâche qu'elle s'était assignée.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

La philosophe hongroise Ágnes Heller, figure de la scène intellectuelle, dissidente du régime communiste en Hongrie puis engagée ces dernières années contre la politique du premier ministre Viktor Orbán, est décédée vendredi à 90 ans, a annoncé l'Académie hongroise des sciences (MTA).