Rinny Gremaud explore les plus grands malls du monde

Par Norbert Czarny (En attendant nadeau)

Dans Super Size me, film consacré à la malbouffe, le cinéaste Morgan Spurlock passait son temps à manger des hamburgers comme on en trouve dans une fameuse chaîne à l’enseigne d’un clown. Rinny Gremaud, auteure d’Un monde en toc, s’inflige une épreuve semblable en passant vingt-trois jours dans les plus grands centres commerciaux de la planète. Un cauchemar climatisé.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Edmonton, Pékin, Kuala Lumpur, Dubaï, Casablanca. Plus de 30 000 kilomètres. Température moyenne constante : 21 °C. Rinny Gremaud, auteure et narratrice de ce récit-enquête, ne sort guère des centres commerciaux dont nous n’avons, en Europe, qu’une infime idée. S’ils nous semblent grands, c’est que nous n’avons pas arpenté les 493 000 mètres carrés de celui d’Edmonton, les 550 000 de celui de Pékin, ni vu la tour qui surplombe le Dubaï Mall.