Impostures scientifiques (1): le clone était presque parfait

Par
Aujourd'hui, Woo-suk Hwang clone sans tapage des coyotes. Mais en 2005, ce Coréen annonçait, dans un article publié par la revue internationale Science, un pas décisif vers la révolution médicale du clonage thérapeutique. Las ! Il n'avait cloné que des photos…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

À première vue, c'était l'invention du siècle, le Graal de la biomédecine : lorsqu'ils découvrirent l'article de Woo-suk Hwang sur leur base de données, le 15 mars 2005, les membres du comité éditorial de la revue américaine Science surent tout de suite qu'ils tenaient un scoop «potentiellement explosif». Ils ne s'attendaient pas à ce qu'il le soit autant…