Pascal Picq: «Le confinement peut nous faire réfléchir sur ce qui se délitait»

Par

Que fait de nous le chaos du confinement ? En quoi l’anthropologie est-elle la grande oubliée de la modernité ? Comment nous adapter pour devenir une société évolutionnaire ? Réponses avec le paléoanthropologue Pascal Picq.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Pascal Picq, 66 ans, paléoanthropologue ayant longtemps travaillé au Collège de France aux côtés d’Yves Coppens, est un esprit délié qui sort des sentiers battus universitaires. Il est l’auteur d’une trentaine d’essais, dont, avec Michel Serres et Jean-Didier Vincent : Qu’est-ce que l’humain ? (Le Pommier, 2003). Il a publié quatre livres ces deux dernières années : Sapiens face à Sapiens (Flammarion) ; L’Intelligence artificielle et les chimpanzés du futur, ainsi que Et l’évolution créa la femme (tous deux chez Odile Jacob) ; plus un volume d’entretien avec Denis Lafay, qui vient de paraître aux Éditions de l’Aube : S’adapter ou périr. Covid-19 : faire front. Il rédige en ce moment, dans l’Oise où il est confiné, un essai dont le titre est déjà tout un programme : Les Chimpanzés et le télétravail.