mot de passe oublié
1 euro 15 jours

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Accédez à l'intégralité du site en illimité, sur ordinateur, tablette et mobile à partir d'1€.

Je m'abonne
Mediapart mar. 27 sept. 2016 27/9/2016 Dernière édition

Les 500 ans du ghetto de Venise mettent l'Europe en demeure

29 mars 2016 | Par Antoine Perraud

Le 29 mars 1516, Venise décrète que les juifs seront regroupés dans le quartier des fonderies : ghetto en dialecte local. Une telle ségrégation, sur fond de mutations, de doutes et de fureurs identitaires, parle de (et à) l'Europe…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Son nom est passé entre les mailles de la mémoire collective européenne : Zaccaria Dolfin. Cet aristocrate de la Sérénissime appartenait au Consiglio dei Pregadi : le Conseil des Priés (des priés de donner leur avis au doge) ; autrement dit le Sénat, dont les membres portaient robe rouge. Le 20 mars 1516, le sénateur Zaccaria Dolfin réclame à ses pairs de rassembler les juifs de Venise (environ 500 personnes : 0,5 % de la population) au nord de la ville, dans le sestiere (quartier) de Cannareggio – le Ghetto Nuovo.