La revanche du “wetback”: «Gabacho», un premier roman mexicain

Par

Donald Trump veut ériger un mur anti-migrants à la frontière sud, mais une très jeune auteure mexicaine, Aura Xilonen, a déjà élaboré une contre-attaque : Gabacho, l’histoire d’un Indien mexicain entré illégalement aux États-Unis, qui boxe sévèrement tous ceux qui prétendent le mépriser. Un frais phénomène grimpe sur le ring.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Aura Xilonen a écrit Gabacho alors qu’elle était à peine majeure. Le livre a aussitôt été couronné par un prix destiné à encourager les nouvelles voix de la littérature mexicaine ; il est en cours d’édition aux États-Unis, en Italie, en Chine… et vient de paraître en français, avec un titre espagnol en forme d’énigme : « Gabacho » est un terme dérivé de l’occitan, qu’utilisaient à l’origine les Espagnols pour nommer les Français ; il signifie aujourd’hui au Mexique l’étranger – le « gringo », sauf qu’il peut désigner la personne comme le territoire, en particulier celui d’Amérique du Nord : le titre est déjà un programme de combat.