A Cannes, sans les palmes (2011)

Emmanuel Burdeau, ancien rédacteur en chef des Cahiers du cinéma, suit pour Mediapart la 64e Edition du Festival de Cannes.

«Polisse»: raté, ce n'est pas un film sur la police!

Par
Bande-annonce dans l'article Bande-annonce dans l'article
Polisse est le premier film français de la compétition du 64e Festival de Cannes. Et il est à double-fond: le film sur la police (brigade de protection des mineurs) et l'enfance confrontée à la violence est raté. L'autre, sur la fiction, le jeu, les mensonges et les vérités des adultes, est plus intéressant. Comme un film de Maïwenn.

Nanni Moretti, un pape en panique

Par
Extrait du film dans l'article Extrait du film dans l'article
Habemus papam de Nanni Moretti et Hereat Shulyam de Joseph Cedar sont deux histoires de remise des prix. Un pape est élu dans le secret du conclave. Un vieux philologue israélien est enfin distingué. Deux victoires? Deux machines à perdre. L'une belle, l'autre moins.

Guédiguian et les Dardenne: trois réalistes sur la Croisette

Par
Les Neiges du Kilimandjaro © AGAT Films Les Neiges du Kilimandjaro © AGAT Films
Comment filmer les pauvres ? Cannes a donné deux réponses, ce samedi. A “Un certain regard”, celle de Robert Guédiguian, avec Les Neiges du Kilimandjaro. En compétition officielle, celle de Jean-Pierre et Luc Dardenne, avec Le Gamin au vélo. Une réponse par le vide, l'autre par le plein. Mais le vide et le plein ne sont peut-être pas où l'on croit.

«L'Apollonide»: douze filles dans l'attente

Par
«L'Apollonide» de Bertrand Bonello «L'Apollonide» de Bertrand Bonello
Bien plus qu'un film sur les corps, la chair, et les femmes L'Apollonide – Souvenirs de la maison close de Bertrand Bonello raconte la durée, la clôture et l'ouverture. De la jouissance et de l'effroi de faire du cinéma. Superbe.

Terrence Malick: l'arbre, la vie, l'ennui

Par
«The tree of Life» de Terrence Malick «The tree of Life» de Terrence Malick
Déjà annoncé l'année dernière, The Tree of Life de Terrence Malick était le film le plus attendu de la compétition. Il était aussi le film le plus attendu de l'année. Nous l'avons vu. Nous attendons toujours.

«La Conquête», ou Nicolas Sarkozy fait du cinéma

Par
La Conquête est un événement : le cinéma avait-il déjà fait le portrait d'un Président en exercice ? Nicolas Sarkozy a maintenant son film. Un film sur le cinéma de Sarko. Un Sarkofilm bien dans l'air du temps politique et cinématographique.