Notre série: penser le mouvement des «gilets jaunes»

Né sur les réseaux sociaux, le mouvement des « gilets jaunes » bouscule le pouvoir. Plusieurs universitaires et écrivains apportent leur éclairage à cette mobilisation citoyenne sans précédent.

Sophie Wahnich: «La structure des mobilisations actuelles correspond à celle des sans-culottes»

Par
Sans-culottes en armes, gouache de Jean-Baptiste Lesueur, 1793-1794, musée Carnavalet. Sans-culottes en armes, gouache de Jean-Baptiste Lesueur, 1793-1794, musée Carnavalet.

L’historienne Sophie Wahnich confronte la période actuelle avec la Révolution française, de La Marseillaise au portrait de Macron en Louis XVI : parallèles possibles, comparaisons outrées et potentialités à l’œuvre.

Arno Bertina: «Le chaos déverrouille quelque chose dans nos sociétés»

Par
Arno Bertina. © DR Arno Bertina. © DR

Dans son roman paru l’an dernier, Des châteaux qui brûlent, Arno Bertina campait une sédition polyphonique et spontanée d’exclus s’en prenant violemment au pouvoir. Une avant-garde des « gilets jaunes » ? Entretien littéraire et politique.

Danielle Tartakowsky: «Les gilets jaunes n’ont rien de commun avec Mai-68»

Par
Danielle Tartakowsky en octobre 2017. © Mediapart Danielle Tartakowsky en octobre 2017. © Mediapart

Historienne spécialiste des mouvements sociaux et de la manifestation, Danielle Tartakowsky analyse le caractère inédit des « gilets jaunes » et démonte les faux parallèles avec Mai-68.

Eric Hazan: «Paris n’est pas un acteur, mais un champ de bataille»

Par
Éric Hazan en 2015. © Mediapart Éric Hazan en 2015. © Mediapart

Pour Éric Hazan, auteur d’un livre de référence sur l’histoire des révoltes parisiennes et éditeur de L’Insurrection qui vient, nous sommes en train de vivre « un événement historique ».