Le directeur général de la Caisse des dépôts prolongé à son poste de manière douteuse

Bruno Le Maire a confié au patron de l’institution publique le soin d’assurer son propre intérim. Une décision qui semble déroger au Code monétaire et financier. Plaçant ses fidèles aux postes clés, Emmanuel Macron est aussi un président désinvolte qui laisse se multiplier ces situations d’intérim.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Tout juste paru au Journal officiel, c’est un arrêté surprenant que le ministre de l’économie Bruno Le Maire vient de prendre pour tracer l’avenir, à court terme, de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Il charge en effet le directeur général sortant, Éric Lombard, dont le mandat est arrivé à échéance le 7 décembre, d’assurer son propre intérim. Le temps que le même Éric Lombard, proposé le soir du 8 décembre par le chef de l’État pour un second mandat, soit entendu et adoubé par les commissions parlementaires compétentes.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal