A l'AFP, un tract CGT provoque un vaste débat rédactionnel

Par
Le syndicat national des journalistes-CGT de l'Agence France-Presse dénonce dans un tract «l'attitude de la haute hiérarchie qui s'est muée en tour de contrôle politique» en égrenant plusieurs exemples. Vives réactions dans la grande agence d'information, témoignages de sa rédaction en chef et de syndicats.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Dans un tract diffusé au sein de l'Agence France-Presse, mardi 28 septembre, le syndicat des journalistes SNJ-CGT de l'agence accuse «la “haute” hiérarchie» de la rédaction de s'être «muée en tour de contrôle politique» et appelle au vote d'une motion de défiance «à l'égard de l'ensemble de la hiérarchie rédactionnelle». Thierry Masure, membre de ce syndicat, affine le trait: «On n'accuse pas la rédaction en chef d'être à la solde du pouvoir, mais d'avoir du mal à envisager des approches qui ne rentrent pas dans ses cadres idéologiques.»