Dans l’histoire de la FNSEA, Xavier Beulin restera comme le premier président à avoir dû expliquer à sa base qu’il était « paysan », « lui aussi ». À Saint-Brieuc, le 2 juillet 2015, pour les éleveurs en colère, ça n’allait pas de soi. Mais alors pas du tout. « Je suis paysan, tu es paysan… » martelait le patron de la FNSEA proposant le tutoiement, sans succès. « Non, non, un tout petit paysan, il a du mal à tutoyer les grands paysans comme vous », protestait Nicolas. « On n’a pas le même quotidien ! » criait un autre. « Contactez vos copains au ministère », renchérissait Nicolas. « On est en train de crever tous les jours ! » lâchait encore l’éleveur.