mot de passe oublié
onze euros les trois mois

Restez informé tout l'été avec Mediapart

Profitez de notre offre d'été : 11€ pour 3 mois (soit 2 mois gratuits) + 30 jours de musique offerts ♫

Je m'abonne
Mediapart sam. 23 juil. 2016 23/7/2016 Édition du matin

Didier Lombard aux salariés d'Orange: «La pêche aux moules, c'est fini»

2 octobre 2009 | Par Mathieu Magnaudeix
C'était le 20 janvier 2009. La souffrance au travail chez France Télécom était déjà une réalité. Mais dans une manifestation interne, Didier Lombard, le patron d'Orange préférait stigmatiser ceux des salariés de France Télécom qui «ne sont pas à Paris, qui pensent que la pêche aux moules c'est merveilleux... eh bien c'est fini». Façon peu élégante de pointer la persistance d'un certain esprit fonctionnaire au moment où le PDG exige: «Il faut s'adapter avec une rapidité encore plus grande». Depuis début 2008, vingt-quatre salariés de France Télécom se sont donné la mort, quatorze ont tenté de se suicider.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

C'était le 20 janvier 2009. A cette époque, les médias ne parlent pas des suicides à France Télécom, ni de la souffrance au travail chez l'opérateur. Elle existe bien, pourtant: en 2008, douze salariés et un sous-traitant se sont donné la mort, deux ont tenté de mettre fin à leurs jours. En ce début d'année, les médecins du travail du groupe remettent leurs rapports annuels. Ils font froid dans le dos, comme celui publié récemment par Mediapart dans lequel le docteur Catherine Korba de Nice – elle a depuis quitté l'entreprise – accuse les «réorganisations incessantes et les restructurations» de miner gravement le moral des troupes.