« Les salariés vivent la peur au ventre »

Par

La santé et le travail ont fait partie des grands absents de la campagne. À Bourg-en-Bresse, Mediapart est allé rencontrer Odile Chapuis et Yusuf Ghanty. Ces deux médecins du travail, membres d'un collectif de praticiens militants, alertent chaque année sur la dégradation des conditions de travail. Dans leur dernier rapport, ils décrivent une situation plus « chaotique » que jamais.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

Ils sont sept. Sept médecins du travail militants qui, depuis des années, voguent – comme une poignée d'autres – à contre-courant de leur profession, « mise dans le formol », disent-ils, de par sa dépendance congénitale avec le patronat. En 1994, le collectif des médecins du travail de Bourg-en-Bresse (Ain) rendait public un rapport sur la santé physique et psychique de leurs patients. Une grande première, qui fit beaucoup de bruit. Depuis, ils ont continué, forts de trente ans de travail de terrain sur un même secteur géographique qui compte 25 000 salariés et 2 500 entreprises, dont de nombreuses PME. Leur dernier opus, le dix-huitième, récemment publié, tire à nouveau la sonnette d'alarme. Ils l'ont titré Apocalypse Now. Difficile d'être plus explicite. (Pour le lire, ainsi que ceux rédigés entre 1994 et 2003, cliquez sur l'onglet Prolonger.)