La CGT chasse les offres d’emploi bidons

Par

Le syndicat a fait les comptes à partir d’un échantillon de 1 700 annonces : la moitié des offres publiées sur le site de Pôle emploi sont trompeuses, fantaisistes ou tout simplement illégales. L’opérateur préfère retenir que selon ses décomptes, 9 offres sur 10 correspondent aux obligations légales.

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

1 708 offres d’emploi à Nantes, Rennes, Marseille, Lyon ou Montreuil passées au crible en deux jours. Et au bout, un constat : la moitié des annonces publiées sur le site de Pôle emploi ne correspondent pas à ce que sont en droit d’attendre les demandeurs d’emploi.