Gérard Longuet est rattrapé par son passé de conseiller chez GDF-Suez

Par
A peine nommé au ministère de la défense, Gérard Longuet se voit rattrapé par son passé. Une plainte a été déposée ce vendredi par un actionnaire minoritaire de GDF-Suez visant le contrat, révélé par Mediapart, dont a bénéficié l'ancien sénateur UMP auprès du groupe d'énergie. Gérard Longuet est visé pour «prise illégale d'intérêts».

La lecture des articles est réservée aux abonnés.

A peine nommé au ministère de la défense, Gérard Longuet voit les ennuis judiciaires s'accumuler. Alors que l'avocat des familles des victimes de l'attentat de Karachi demande son audition par le juge d'instruction Van Ruymbeke, le nouveau ministre pourrait se voir reprocher une «prise illégale d'intérêts» à la suite des fonctions de conseiller qu'il a exercées dans le cadre d'un contrat avec GDF-Suez entre septembre 2008 et décembre 2009.