Le gouvernement a lancé sa «rénovation» du droit du travail

Le premier ministre et la ministre du travail ont présenté ce mardi le calendrier et le contenu de la réforme du droit du travail qu'ils entendent mener. Sur la forme, ils insistent sur la « concertation intense » qu'ils appellent de leurs vœux. Sur le fond, les syndicats ne connaissent toujours pas les mesures concrètes qu'ils sont censés discuter. Et les dissensions ne devraient pas tarder.

La lecture des articles est réservée aux abonné·es. Se connecter

Le gouvernement entre dans le dur. Les organisations syndicales et patronales aussi. Le premier ministre Édouard Philippe et la ministre du travail Muriel Pénicaud ont dévoilé ce mardi 6 juin la lettre de cadrage concernant les ordonnances qui visent à réformer le code du travail. Ce sera le fil rouge de la concertation avec les partenaires sociaux, qui se déroulera jusqu’à la fin de l’été, le 21 septembre. Le credo qui guidera le gouvernement est simple : « Il est possible de construire un droit du travail qui libère les énergies », a assuré le premier ministre. La libération des énergies, leitmotiv assumé, qui revient deux fois dans les cinq pages que compte la lettre de cadrage. « Notre modèle social peut s’adapter, nous n’allons pas l’abandonner, nous allons le rénover », a encore expliqué le chef du gouvernement.

1€ pour 15 jours

Résiliable en ligne à tout moment

Je m’abonne

L’info part de là

Soutenez un journal 100% indépendant : sans subventions, sans publicités, sans actionnaires

Tirez votre information d’une source de confiance

Accédez en exclusivité aux révélations d’un journal d’investigation

Déjà abonné ?

Mot de passe oublié

Voir la Une du Journal